• deutsch
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • Vichy & Moi

Les secrets de fabrication du maquillage correcteur

La gamme Vichy Dermablend est une vraie success story. Voici les secrets de fabrication de ce maquillage correcteur.

Quelles sont les différences de composition entre un fond de teint simple et un fond de teint correcteur plus couvrant ? Entrez dans les coulisses de la beauté. Micheline El Achkar, Ingénieur Développement Produit L’Oréal Recherche, vous dévoile la face cachée du fond de teint Vichy Dermablend, véritable expert du teint zéro défaut.
De son élaboration à son application en passant par ses phases de fabrication et de tests, la gamme Dermablend vous livre les secrets de sa réussite et de son plébiscite par les make-up artists, les dermatologues et toutes celles qui soignent leur beauté. Interview.

À qui s’adresse le fond de teint correcteur ?


Aujourd’hui, la formule très élaborée de ce fond de teint s’accorde à tous les types de peau. Le maquillage correcteur « dernière génération » multiplie les prouesses, une très haute couvrance dans une texture d’une incroyable finesse.

Il est capable de séduire tous les types de femmes. D’un côté, il plaira aux adeptes du maquillage sophistiqué qui apprécieront autant la couvrance que la finesse du fluide. De l’autre, le fond de teint correcteur remportera l’unanimité auprès des femmes qui souhaitent dissimuler des imperfections légères à sévères, des taches, ou une cicatrice.

Quelle différence entre fond de teint classique et fond de teint correcteur ?


La vraie différence entre un fond de teint classique et un fond de teint correcteur est sa couvrance. Pour la déterminer, 3 paramètres sont indissociables :

- Le taux de pigments. Il est beaucoup plus élevé dans un fond de teint correcteur dont le but est de couvrir parfaitement les défauts de couleur ou de relief.

- Les matières premières. Il y a bien sûr la base de l’émulsion (eau et huiles) et ce que nous incorporons ensuite dans cette émulsion. Dans notre langage professionnel, nous appelons cela les « charges ». Selon leur transparence, elles donnent un fond de teint plus ou moins opacifiant.

- La rapidité d’application de la formule. Ce qu’en laboratoires nous appelons « playtime ». Plus le temps d’application est long, plus la couvrance du fond de teint est faible, car trop étalé. Attention, pour autant ce « playtime » ne doit pas être trop court, sinon le film ne pourra pas être bien posé. Pour obtenir l’application parfaite, en labo, au moment de la conception d’un fond de teint correcteur nous mixons et testons des huiles de différents niveaux de volatilité et de concentration. L’objectif : obtenir une formule fraîche, facile à appliquer avec un résultat parfaitement homogène.

Comment déterminez-vous les teintes de la gamme ?


Pour créer une teinte beige, il faut quatre couleurs différentes : du blanc, du rouge, du jaune et du noir. Ce sont les coloristes qui marient ces pigments, à travers un travail minutieux et précis de tests de ratios. Il faut savoir que le taux de pigments reste le même dans un fond de teint classique que dans un fond de teint correcteur. Pour obtenir la couvrance nécessaire à ce à ce type de maquillage, ce sont les proportions entre ces quatre couleurs de base qui varient.

Collaborez-vous avec des dermatologues ? Quels sont les tests passés par un fond de teint correcteur ?


Entre le début de projet initié par un cahier des charges précis et la mise sur le marché du fond de teint correcteur, il s’écoule entre 12 et 18 mois de travail. Des propositions du laboratoire au développement de la production à grande échelle, chaque nouvelle formule doit passer une série de tests. S’il ne les réussit pas, il ne prendra pas le chemin de vos pharmacies. Toutes une série de tests est passée par un fond de teint correcteur : possibilité de le réappliquer plusieurs fois dans la journée, innocuité ou encore compatibilité avec les traitements dermatologiques.

Les avis et recommandations des dermatologues, maquilleurs professionnels et bien sûr des consommatrices sont toujours précieux et permettent d’élaborer un maquillage correcteur extrêmement efficace qui répondra aux besoins de chacun.

La scientifique et la femme que vous êtes aurait-elle quelques astuces à partager sur le fond de teint correcteur ?


Pour vous aider à bien choisir votre teinte de fond de teint, utilisez les testeurs disponibles en pharmacie et parapharmacie et appliquez la formule directement sur le visage (ligne de la mâchoire) pour vérifier celle qui matche parfaitement avec votre carnation. Je vous conseille de bien attendre, entre deux et trois minutes, que la teinte « se pose » sur la peau pour avoir la meilleure évaluation.

Pensez aussi à changer de teinte en cours d’année. Généralement, la carnation est plus claire l’hiver et plus dorée l’été sous l’action du soleil, même si les fonds de teint correcteurs ont aussi l’avantage de mieux protéger la peau de ses rayons.

La Rédaction

Nos produits

Les articles les plus lus

Ingrédients

FAQ : L'acide hyaluronique

L'acide hyaluronique c'est quoi? Comment prévient-il le viellissement cutané? Découvrez les pouvoirs de cet actif naturellement présent dans la peau.

Lire l'article

Vichy-Bifidus

Ingrédients

Le bifidus : nouveau meilleur ami de la peau

Vous connaissez certainement déjà le bifidus. Ça n’est pas le cas ? Eh bien, vos intestins, si ! Le bifidus est l’une des composantes « amies » de la flore intestinale et qui empêche les bactéries nocives de s’y épanouir. C'est aussi la star du best-seller surprise de Giulia Enders : « Le charme discret de l’intestin ».

Lire l'article

go to top