• deutsch
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • Vichy & Moi

Diagnostics

Capillaire

Découvrez les conseils de notre spécialiste

Conseil du Dermatologue

Quand peut-on réellement parler de chute de cheveux ?

Le saviez-vous ?

Le cheveu ne pousse pas de façon continue pendant toute la vie, mais par cycles successifs. Chaque cycle comprend une phase de croissance, une phase de repos et aussi une phase de régression aboutissant à la mort du cheveu qui se détache et tombe.
Homme ou femme, nous perdons normalement environ 30 à 80 cheveux par jour, avec 2 pics saisonniers : au printemps mais surtout à l’automne. Une chute de plus de 100 cheveux par jour qui persiste est à considérer comme excessive.

A faire

Il est important de bien distinguer si les cheveux tombent ou s'ils cassent.  Si les cheveux recueillis sont plutôt courts et ne présentent pas de bulbe, il ne s’agit pas de chute de cheveux mais d'un problème de casse. Vous pouvez alors soigner les cheveux afin de les rendre plus résistants avec des soins adaptés à votre type de cheveux.
Si en passant la main dans les cheveux, plus de 10 cheveux tombent (avec leur bulbe) optez pour un traitement anti-chute que votre pharmacien ou votre dermatologue vous conseillera.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Dermatologue

Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?

Le saviez-vous ?

Les chutes de cheveux peuvent être brutales ou progressives et toutes ne sont pas héréditaires. De nombreux facteurs peuvent être à l'origine de ce problème.

Chez l’homme, 95% des cas de chute de cheveux relèvent d’une alopécie andro-génétique, c'est-à-dire dont l'origine est à la fois génétique et hormonale. Elle se déclenche à la puberté et la chute des cheveux est particulièrement visible au- dessus des tempes (golfes temporaux) et sur le sommet du crâne (vertex).

Les cas d’alopécie andro-génétiques sont plus rares chez la femme et ne peuvent être établis qu’au moyen d’un bilan hormonal. Par ailleurs, les femmes sont plus sensibles aux changements de saison (en particulier à l’automne) et aux épisodes de bouleversement hormonal (puberté, grossesse, ménopause…) qui sont les 1ers facteurs déclencheurs de chute.

A faire

En règle générale, il faut éviter d'agresser la chevelure (séchages trop chaud, colorations…).
Pour les hommes, il faut agir le plus précocement possible pour éviter la chute prématurée des cheveux, dès que vous constatez un affinement des cheveux au niveau des golfes temporaux. Demander conseil à votre pharmacien, il vous conseillera des soins spécifiques qui s'avèreront d'autant plus efficaces que votre action sera précoce.
Pour les femmes, les chutes épisodiques dues à des perturbations hormonales passagères comme la puberté et la grossesse ont tendance à se régulariser d'elles-mêmes. Toutefois, si elles persistent, n'hésitez pas à demander conseil à votre gynécologue.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Dermatologue

Comment garder de beaux cheveux en bonne santé ?

Le saviez-vous ?

La brillance et la résistance des cheveux dépendent de leur état en surface et en profondeur. En surface, la cuticule est l'enveloppe protectrice du cheveu composée de cellules disposées en écaille à la manière des tuiles d'un toit et liées par un ciment de lipides et de protéines. Si les écailles sont en bon état, parfaitement collées à la tige du cheveu, la chevelure est douce et brillante. En profondeur, le cortex est composé de fibres reliées par un ciment de lipides et de protéines. C'est le cortex qui assure la résistance du cheveu.

A faire

De façon générale, évitez les traitements trop agressifs et répétés (colorations, défrisage, brushings…) car ils altèrent la cuticule et les fibres du cortex. Les cheveux sont alors fragilisés, ils deviennent cassants. Ils perdent leur brillance et leur douceur. Préférez les shampooings à base lavante douce et séchez vos cheveux soigneusement avec une serviette, le séchage électrique sera ainsi plus court et moins agressif. Vous pouvez aussi employer régulièrement des soins réparateurs afin de lisser les écailles et de consolider la fibre capillaire.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Dermatologue

Quels sont les traitements adaptés pour lutter contre les pellicules ?

Le saviez-vous ?

Les pellicules sont la conséquence d'une desquamation trop importante du cuir chevelu. Normalement, les cellules du cuir chevelu se renouvellent naturellement et sont éliminées sous la forme de squames minuscules et invisibles. Cependant, sous l'influence de certains facteurs, ce renouvellement peut s'accélérer. Les amas de cellules mortes forment alors les pellicules. Deux types de pellicules existent. Les pellicules sèches sont petites, fines, elles se détachent et tombent, alors que les pellicules grasses sont plus épaisses et plus grandes et restent le plus souvent fixées aux cheveux et au cuir chevelu.

A faire au quotidien

Quel que soit l'état de vos pellicules, évitez les soins trop agressifs lors de l’entretien de vos cheveux, de même que les lavages et séchages trop chauds. Les shampooings antipelliculaires, adaptés à chaque nature de pellicules, permettent de les éliminer. N'hésitez pas à consulter votre dermatologue afin qu'il réalise un diagnostic précis et vous aide à trouver un traitement adapté.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Dermatologue

Comment lutter contre les démangeaisons du cuir chevelu ?

Le saviez-vous ?

Les démangeaisons du cuir chevelu peuvent avoir des origines très diverses, la nervosité, le stress, un état de sécheresse cutanée… Dans certains cas, il s'agit d'un déséquilibre de la flore naturelle. En effet, à la surface du cuir chevelu, vivent tout à fait normalement et naturellement des micro-organismes; ils constituent l'écosystème local habituel. Quand l'un de ces micro-organismes se développe plus vite et devient prépondérant, l'écosystème n'est plus en équilibre et des démangeaisons peuvent apparaître. Ainsi, sous l'influence de certains facteurs (humidité, abus de gels, déséquilibres alimentaires… ), le Pityrosporum ovale a tendance à proliférer, il irrite le cuir chevelu, provoque des sensations de démangeaisons et peut déclencher la formation de pellicules.

A faire au quotidien

Afin de maintenir l'équilibre écologique du cuir chevelu il est essentiel d'éviter les traitements très agressifs. Choisissez des shampooings doux, ne laissez pas vos cheveux mouillés sous une serviette ou un chapeau trop longtemps, appliquez le gel sur la longueur des cheveux et non sur le cuir chevelu. Avec des soins doux et sans agression, l'équilibre reviendra naturellement. Cependant si vous constatez une persistance des démangeaisons, consultez votre dermatologue afin de diagnostiquer leur cause.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Gynécologue

La pilule peut-elle déclencher une chute de cheveux ?

Le saviez-vous ?

La chute de cheveux est souvent liée à une carence en fer, que le médecin doit rechercher.
La prise d’une pilule contraceptive, quant à elle, peut entraîner une impression « de cheveux gras ». Parlez en à votre gynécologue qui au besoin pour prescrira une autre pilule, moins androgénique.

A faire

Dans tous les cas, pour des cheveux en bonne santé, il est important de les entretenir régulièrement en évitant les traitements agressifs et en choisissez toujours un soin adapté à votre nature de cheveux et à votre problématique (pellicules, démangeaisons, chute, etc…).

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Nutritionniste

Quels aliments permettent d’avoir de beaux cheveux ?

Le saviez-vous ?

Toutes les sources de protéines riches en acides aminés soufrés (fruits de mer, crucifères, légumineuses, viande, lait, jaune d’œuf) ainsi que des vitamines groupe B et le zinc participent à une meilleure croissance du cheveu et à une belle chevelure. En revanche, une carence en fer ou sa mauvaise absorption intestinale peuvent conduire à une chute de cheveux. Il faudra alors compter 4 à 6 mois pour que tout revienne en ordre. Un bilan sanguin permettra de déterminer les carences alimentaires afin d’y remédier.

A faire

Mangez équilibré, c'est la meilleure façon de prendre soin de vos cheveux. Ne délaissez pas les viandes rouges, car leurs acides aminés soufrés interviennent dans la fabrication de la kératine. Ajoutez volontiers à vos assaisonnements de la levure de bière riche en vitamine B et la vitamine E. Consommez régulièrement du poisson, des légumes et des fruits afin de profiter de leurs vitamines et de de leurs minéraux. Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Pharmacien

Quel shampooing choisir pour mes cheveux ?

Le saviez-vous ?

Il existe principalement trois types de cheveux : normaux, secs et gras.
Les cheveux normaux sont brillants, doux au toucher, ils se démêlent et se coiffent facilement.
Les cheveux secs sont plus ternes et sont souvent fragiles voire même cassants. Produit par la glande sébacée, le sébum qui lubrifie normalement le cheveu et l'entoure d'un microfilm protecteur est insuffisant. La fibre capillaire est mal protégée, elle perd sa souplesse et son élasticité, le cheveu devient vulnérable.
Les cheveux gras sont au contraire le résultat d'une production de sébum excessive. L'excès de sébum rend le cheveu mou et lourd, il est difficile à coiffer.

A faire

Pour bien choisir votre shampooing, il est avant tout important de connaître votre type de cheveux. N’hésitez pas à demander en pharmacie un diagnostic gratuit. Votre pharmacien pourra ensuite vous orienter vers le shampooing qui vous est adapté en fonction de votre type de cuir chevelu (normal, gras, sec, sensible…) et des caractéristiques de votre fibre capillaire (cheveux secs, fins, épais…).

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Pharmacien

Existe-t-il une fréquence de lavage idéale ?

Le saviez-vous ?

Contrairement aux idées reçues, il n'y a pas de fréquence idéale de lavage, elle varie d'un individu à l'autre. Cela dépend d'une part de la nature des cheveux, mais aussi de facteurs extérieurs. Ainsi, nos modes de vie actuels, principalement en milieu urbain souvent pollué, favorisent le dépôt d'éléments qui créent un voile terne sur la chevelure, et peuvent aussi stimuler la sécrétion de sébum. Les cheveux seront alors plus secs ou plus gras selon les individus.

A faire

Vous devez avant tout choisir un shampooing adapté à votre type de cheveux. Si vous ressentez le besoin de vous laver vos cheveux tous les jours, vous le pouvez, mais choisissez alors en choisissant un shampooing doux adapté aux lavages fréquents.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Conseil du Psychologue

Parler du mal-être que provoque la calvitie peut-il aider à le surmonter ?

Le saviez-vous ?

La chevelure est considérée comme un symbole de féminité par les femmes. Les hommes la compte parmi leurs atouts de séduction. Ainsi, la chute de cheveux chez l’homme comme chez la femme s’accompagne souvent d’une perte de l’estime de soi, sans que la chute soit nécessairement aigüe.

A faire

Il est important d’instaurer un dialogue avec un spécialiste afin d’évaluer l’ampleur du mal-être qui accompagne une chute de cheveux. Le diagnostique d'un dermatologue peut également permettre de déterminer les causes de la chute et d’y remédier avec des traitements adaptés.

Partagez ce conseil :

Envoyer cette page par e-mail

Demandez conseilÀ votre pharmacien

Meilleur allié de votre peau, votre pharmacien vichy peut vous renseigner sur les gestes et les produits à adopter pour prendre soin de votre visage et votre corps.

Trouvez la pharmacie Vichy la plus proche de chez vous :

Ok